Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
les déjantés 65

les déjantés 65

les péripéties de droles de cyclistes au fil des saisons de compétitions

la pyrénéene : le récit

Est ce le fait qu'il soit tot : 6h , ou que le temps soit menaçant , que notre leader manolo malade soit absent , ou surtout le fait que nous partions sans notre staff technique . Tout ces points nous font croire que cette journée sera spéciale .

Pourtant la veille le président vizcanokourov ,le coach gislain lambert et le grimpeur daniel mockler se sont appellés pour mettre au point la chek-list.

Mais a saint Lary , quand nos trois compères se préparent sous les premieres gouttes de pluie ,gislain pensent a ses 2 gourdes préparées la veille et misent au frais dans le frigo ,et bien elles y sont encore dans le frigo et a l'heure ou je vous écrit elles y sont encore , donc elles ne servent pas a grand chose à part me prendre de la place dans le frigo.

Gislain se précipite a l'acceuil , achete 2 gourdes et mendit tout les produits auprés des autres coureurs.

Pendant ce temps nos 2 autres déjantés tergiversent , les premieres gouttes se sont transformées en gros orage avec beaucoup de vent. Heureusement que nous avions 1h d' avance car  a 1/4 d'heure du départ roberto se redeshabille ,il a oublié de mettre ses bretelles de cuissards.

Enfin le départ est donné , enfin le fictif, nous allons faire une boucle de 5 bornes sous la pluie mais a vitesse maitrisée ,histoire pour nous de se replacer aux avants postes non loin du team barousse déja en position.

C'est a ce moment que roberto s'approche de gislain pour l'avertir qu'il a oublié de remplir ses gourdes. Gislain n'en croit pas ses oreilles , il a vu roberto partir avec au moins 20 topettes , sa caisse a outils pour réparer le vélo, c'est impossible qu'il oublieé de remplir ses gourdes.Seulement quand on est "déjantés65" rien est impossible. Donc gislain et roberto se partage les gourdes pleines et vides qu'ils rempliront au ravitaillement.

 

Nous sommes déja dans les pentes de l'hourquette  , Gislain a de bonne jambe , il monte a sa main ,il laisse échapper les plus fort (dont tout le team barousse) , mais reste quand meme dans le coup .

Derriere Roberto gere un peu plus , il sait qu il doit lui rester des forces pour aller travailler ce soir.

Daniel plus mal placé au bas du col , attaque sa remontée , mais comme il l'a travaillé ses dernieres semaines , il le fait sans s'affoler ,sans se mettre dans le rouge.

48 minutes plus tard ,juste avant le sommet le ravitaillo , gislain s'arrete et rempli enfin sa gourde vide prétée gracieusement par roberto,puis il bascule pour rejoindre l'aspin

Derriere Daniel est revenu sur roberto surtout que celui ci n'a pas vu le ravitaillement et qu'il est obligé de revenir sur ses pas  pour recharger  en eau.

Gislain qu'il ne voulait pas trop donner se rend compte que son mal au ventre de la semaine ne le gene pas trop ,jusqu'a présent il a tout trés bien monté , il ne lui reste plus qu'a attaquer la descente et rejoindre des coureurs pour former  un groupe . C'est ce qu'il fait , ils sont une quizaine  ,derriere un tandem qui  les amenera  sur un autre groupe pour former un peloton d'une trentaine de membres.

Derriere daniel et roberto font la course ensemble , daniel plus fort en montée , roberto malgré ses crampes en descente , sur le plat ou dés qu'il faut mettre du braquet.Daniel en fait meme un peu trop et amene tout un peloton sans laisser de relais , il sera vite remis sur le droit chemin par roberto qui lui dira " laisse les autres rouler , gardes en !!!!!!".

 

Pendant ce temps gislain subit toutes les bosses  , il est moins bien , en montée il est en queue de peloton , il revient dans les descentes mais les trajectoires deviennent aléatoires .

Gislain s'accroche mais dans la cote d'ilhan qui n'est autre qu'un col surement plus dur que les 2 premiers ,il explose et laisse partir le peloton , pour la premiere fois gislain a des crampes  , le ventre dur , enfin il sait que les 20prochains kms vont etre compliqués et difficile , mais il n'est surement pas le seul a souffrir.Il finira les 108 kms en en plus de 25km/h de moyenne et a la 99 places

Derriere c'est dur aussi pour daniel et roberto , ce dernier s'occupe de son fiston , il va le rechercher quand il ne peut plus suivre le groupe , pourtant roberto a encore des jambes et il finira la fin du parcours a plus de 35km/h ramenant tous ses coureurs perdus bien content d'avoir trouvés une locomotive.

Roberto finira 247eme et daniel 254eme

Objectif atteint pour tout le monde mais dans la souffrance et la douleur , mais les 2 bieres a l'arrivée , et les bonnes blagues autour de la paella avec nos amis du team barousse nous ferons tout oublier

(pour le team : marmouget 13eme ,marot 18eme , escoubas 44eme , viroleau 69eme ,espouy abandon)

 

Félicitations a l'organisation et surtout a tous les conccurents

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article