Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
les déjantés 65

les déjantés 65

les péripéties de droles de cyclistes au fil des saisons de compétitions

la barousse bales cyclotouriste

 

Voici l'album photo

plutard je mettrai des vidéos (si j'y arrive)

 

C’est la cyclo à la maison mais comme nous nous sentons fatigué nous avons pris la décision de faire la course des amateurs, ça tombe bien c’est de notre niveau.

Vêtus de nos nouvelles couleurs ,fiers de nos maillots nous prenons les premières places au départ ,hors de question de passer inaperçu. Mais nous devons dépareillé par rapport à d’autres cyclistes puisque un organisateur viens nous voir et nous demande si le rugby a XIII va bien. Même camouflé en cyclistes les gens nous prennent toujours pour des rugbymans.SH100512SH100510

Le départ est donné nous sommes devant avec 5 jeunes de 17 ans qui ont le feu aux jambes. Nous comprenons que ça va aller très vite. Ce qui est bien par rapport aux cyclosportives ,c’est que pour une fois on est pas les plus gros ,de nombreux coureurs ont le même gabarit que nous.

Nous arrivons sur Anla ,Vizcanokourov est bien placé à  la corde. Gislain est devant jusqu'à la première attaque de Roberto ,nous avons décider de descendre sur Izaourt devant pour éviter les chutes.

Jusqu'à présent tout ce passe bien ,mais barbazan approche ,les 5 jeunes se sont mis devant et font tout exploser, on commence a tous se regarder en se disant qu’a ce rythme la on ne pourra jamais suivre. Dans la 2eme partie de Barbazan ils nous remettent une mine ,Roberto lâche un peu de terrain. Gislain Lambert arrive a accrocher les wagons mais a quel prix ,en haut il a la tête qui tourne, des étoiles plein les yeux et une grosse envie de vomir, et son cardio qui sonne a tue tête pour l’avertir qu’il n’est plus dans le rouge mais dans le noir.

Les jeunes aussi on du se mettre dans le rouge ,car sur le plat personne relance ,ce qui permet au coureurs derrière de revenir dont Roberto qui se remet de suite au avant poste pour contrôler.

Dans la traversée de sauveterre  une surprise nous attends , Igor Marcushovd a laissé un pancarte d’encouragement pour les déjantés65  avant  de partir en vacance ,merci Igor et bonne vacances.

Nous sommes un peloton d’une  quarantaine de coureurs ,les jeunes devant en on marre de tirer le groupe, ils tentent donc de s’échapper dés la sortie d’Aspet ,mais Roberto veille au grain et prend leurs roues instantanément .Il a bouffer du lion aujourd’hui ,la forme reviendrait’ elle en tout cas la confiance oui !!!!.

Seulement voila nous arrivons en bas du buret , nous savons irrémédiablement que les jeunes vont partir ,on a tous les jambes dures quand ils attaquent ,aucun de nous cherche a les suivre ,c’ est le privilège de l’age  on n’a peut être plus de jambes ,mais on a tous l’expérience pour dire : »laisse les partir ».De toute façon meme si on voulait les suivre on aurait pas pu ,on avait l’air d’etre tous montés sur des bouts de bois.SH100517

SH100519

Avant  Senguagnet  ,une autre surprise un supporter sous les couleurs des déjantés nous prends en photos et nous encourage ,c’est gilles le triathlete.IL nous suivra quelque temps et nous prendra souvent en photos  ,merci gilles.

Pendant ce temps la ,la sélection s’est faite ,les jeunes sont partis devant, et le peloton s’est scindé en plusieurs morceaux.C’est bizarre mais quand ça monte il n’y a pas beaucoup de communication ,les respirations sont tellement fortes que l’on dirait une équipe de mineur qui sort du tunnel après un coup de grisou.

SH100524 SH100527

Gislain  est dans un groupe d’une dizaine de coureurs , dans la descente vers le col des ares ,quand ils se remettent a respirer ,et que le cœur arrête de tambouriner on se permet de discuter, Gislain trouve Goupil  un équipier de son ancien club « la roue libre huossaise » .


VizcanoKourov n’est pas loin , il gère en attendant les ares.

SH100530SH100536

Nous montons le col des ares au train ,de nombreux coureurs lâchent  ,la nouvelle surprise ,nos journalistes préférés sont en place ,encouragements ,photos ,vidéos ….on a de la chance chez les déjantés 65.Les cris d’Hélène Ballanger ,de mini vizcanokourov et de minigislain nous redonnent des forces .Un coureur devant monte en changeant de rythme tout le temps ,un coup en danseuse un coup assis ,il nous épuisent , nous avons du mal a le suivre .Goupil prends les choses en main à 3kms du sommet ,il tombe 2 dents ,seul Gislain peut suivre . De plus devant on peut apercevoir de jeunes qui ont du exploser et qui sont à l’agonie. On va les doubler au sommet sous les acclamations de nos supportrices.

SH100533

Roberto lui est en chasse dans le col des ares ,il a décidé de revenir sur un groupe avant la descente pour  ne pas avoir à rouler seul sur le plat.Dés qu’il atteindra ces coureurs des marseillais en vacance chez nous ,l’entente se mettra vite en place ,et ils rouleront tambour battant jusqu'à Siradan.

Goupil et Gislain maintiennent un train de sénateur ,il suffit que personne ne reviennent sur eux.

SH100531

Les 3 jeunes sont déjà arrivés avec 10 mn d’avance ,goupil et Gislain ont le temps de parler de leurs galères 15 jours plutôt dans l’étape du pour.

75 KM enfin l’arrivée ,2h29 4eme place pour Gislain ,Roberto arrive 2 mn plus tard 8eme place.

La les choses sérieuses commencent ,jambon ,pâté ,pates, vin rouge, un super accueil comme d’habitude  ,déjà que la course est très bien organisée mais en plus les gens de notre région sont sympathiques et accueillants. On nous offre un t-shirt ,encore 2  verres  de rouge et nous voila prêt pour redescendre.

Nous rejoignons Loures pour voir l’arrivée des courageux Save ,Labasso ,marrot, Espouy .

Encore 2 bières au manège carré ,le salaire d’un déjantés ,nous nous racontons nos courses avec d’autres coureurs ,et nous pouvons enfin rentrer.

Encore Félicitations a toute l’organisation de la Barousse Bales


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article