Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
les déjantés 65

les déjantés 65

les péripéties de droles de cyclistes au fil des saisons de compétitions

du vent et du froid

Malgré le froid nous sommes 6 ce matin au départ


.Gilles, delascoubas,pierre ,daniel mockler , ygor marcushovd et gislain lambert sont emmitouflés sous diverses couches de tissus ,on essaye de cacher toutes parties de son corps .Tous les stratagémes sont utilisés pour ne pas avoir froid ,doubles paires de gants , poches plastiques pour les pieds.


Mais nous sentons dés les premiers kilometres que ça ne suffira pas .Le vent glacial nous pénétre et nous glace les os.Pour une fois nous sommes tous préssés de monter la cote de Ponlat ,il fait toujours plus chaud quand on monte.

 

Bonne surprise aussi aprés ,sur les serres ,le vent est dans le dos ,nous roulons à 35km/h sans sensations de froid ,le vent nous portent, le vent nous fait voler, j'ai l'impression d'avoir des jambes de feu.

 

Sur les serres de cazaux nous nous séparons de gilles et de chris qui prennent par aurignac pour allonger leur parcours. Quand à nous 4 ,nous continuons vers beauchalot .

 

C'est enfin le retour , et la mauvaise surprise ,ce vent qui était notre allié pendant 35 kms devient notre pire ennemi.Il recommence à nous glacer les sangs.Ce sang qui décide de ne plus aller vers nos extrémités .Nous ne sentons plus nos doigts heureusement pour nous à la vitesse ou nous roulons nous n'avons pas besoin de freiner. Pire nos pieds sont douloureux ,difficilent d'appuyer sur les pédalent surtout qu'ils nous semblent avoir les cuisses gelées.

Nous essayons de nous organiser pour prendre des relais , vent de travers ,ce n'est pas simple a vrai dire seul Pierre a les jambes et la puissance pour nous ramener.On l'en remercie d'ailleurs.

Nous avons laisser beaucoup de force ,le retour sur loures  paraitra long et fastidieux à mockler et gislain ,seul igor a retrouvé des couleurs , il ne s arreterai plus.

 

Les conditions climatiques rendirent ce parcours difficile ,il laissera des traces sur les organismes Vivement le weekend prochain qu'on recommence n

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article