Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
les déjantés 65

les déjantés 65

les péripéties de droles de cyclistes au fil des saisons de compétitions

la course

Nous voila donc dans les startings blocks,manu je ne sais par quelle magie se retrouve 20m devant nous cela doit representer un centaine de places.C'est le métier qui parle.Nous attaquons a fond (a houeck la fameuse tactique a robert) c'est assez nerveux mais nous restons au coeur du peloton.10 bornes rapides a l abri du vent on est bon meme si le pulsar m annonce 164 pulsations.Entré dans le col de la crouzette je comprend enfin que le calvaire ne fait que commencer.Robert s'éloigne inexorablement ,manu qui a une mobylette est deja parti trés loin devant.J ai déja les jambes lourdes,je suis a 174 pulsations et le pire de tout je n'avance pas.    1km puis 2  j ai vraiment l impression d'etre a l arret ,tout le monde me double ,je me tourne de temps en temps pour voir si il reste des gens derriere ( la peur d etre le dernier).La pente ce durcit ,je pense qu a ce train je ne vais pas tenir,je me fait une raison je met le triple et je gere.La c est terrible encore plus de coureurs me doublent.Bob est dans le dur mais continue a envoyer + de 180 pulsations.Enfin ce putin de col ce termine ,dire que manu nous avait dit qu il se montait au train(quel enfoiré).En tout cas je suis dans la descente,je prends quelques secondes pour récuperer,et j attaque ,avec mon poids je suis dans mon élément.
Je suis obligé de relancer ,faute au vent de face,mais je suis heureux de voir que je peux doubler de nombreuses personnes effrayées par le vent et le gravier.Robert fait pareil et va monter jusqu a 77 km/h.
Selon manu nous devions arriver sur une partie plus facile.en fait de partie plus facile c est un faux plat montant avec vent de face.Je me cache derriere d autre coureurs pour arriver a l autre col.La tout mes compagnons de fortune s éloignent je decide de gerer (a vrai dire des que ca monte je n ai pas le choix).
robert lui continue a envoyer mais il est dans le rouge ,il est un peu trop habillé et se deshidrate trop vite.Il va s arreter au ravitaillement et sauter sur les boissons ,il prend son temps il souffre.
J' arrive aussi au ravitaillement ,je bois un peu ,mais surtout je m etire,j ai mal partout.
Toujours est il  , je me sens mieu.Les jambes sont toujours aussi dures mais j arrive a envoyer un peu plus de braquer.Beaucoup de gens partit trop vite commence a lever le pied c est le cas de robert qui a des crampes.
Je profite de mon leger mieu pour doubler ,il ne reste que 26 km et je suis bien decider a tout donner.
Mais tout ca c est dans la tete,le corps lui ne suit pas et j ai beau leurs donner des ordres mes jambes ne tournent pas plus vite.
Enfin l arrivée je suis vidé , robert est déja la dans le meme état que moi.Je lui demande si il y a longtemps qu il m attend ,il me réponds que non ,3 mn je comprends alors qu il a autant chargé que moi.
Et mon  frangin dans tout ca ,il est ou  ??   a la voiture deja douché frais et dispo ,lui ca fait plus de quarante mn qu il est arrivé .IL nous raconte que le parcours etait cool comme il nous l avait dit.Je suis persuadé qu il n a pas fait le meme que nous.Robert et moi on a l impression d avoir toujours montés lui l a trouve roulant(je me demande si il n est pas resté sur le 50).
Malgré notre fatigue il faut dire que l on s est régalé.Une organisation hors pair ,des bénevoles partout pour la sécurite, des motos , du public, un grand dimanche avec un frangin qui fini 30 eme
.


la couse en chiffre

parcours 85km      890 participants

manu   30eme au scratch  2h40   31.84 km/h de moyenne  13eme dans sa categorie E
robert  402eme                3h24   25.00                            147                                F
david   442eme                3h27   24.54                            165                                F

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article