Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
les déjantés 65

les déjantés 65

les péripéties de droles de cyclistes au fil des saisons de compétitions

les gondoles à Venise

Depuis quelques années nous avons pris l'habitude de nous rendre sur des compétitions internationales de cyclo-cross, un nouveau moyen de partir entre potes rencontrer un nouveau monde .Nous amenons nos compagnes ou épouses ,qui sont devenus pour certaines d'entre elles des compétitrices .Au début seul la compétition comptait , la notre et celle des pro après .Mais faire 2600 kms en voiture pour 50mn d'effort ,il faut être plus que passionné , même un peu fou .Alors nous y avons rajouté du tourisme , et pour Hélène et moi qui prenons rarement de vacances ce fut une révélation . Donc quand la destination silvelle fut connu , sachant que c'est a coté de Venise , elle fit elle même mon inscription .

Donc nous voila parti pour 7 jours de vacances , premier arrêt ,Vérona , la ville des amoureux , la ville des amants ,la ville de Roméo et Juliette .Bon Helene et moi ,on est toujours amoureux , il faut l'être,pour,après toutes ces années,se supporter comme on le fait , en plus après 10h confiné dans un véhicule il est temps que nous courions visiter cette magnifique ville .Une belle chambre en plein centre ville et on commence notre visite par les arènes ,les rues de Vérone , le Duomo ,la Piazza delle Erbe , la tour des Lamberti .Et pour titiller notre coté romantique ,la maison de Juliette et son célèbre balcon .Bon moi quand je vois un balcon je pense plutôt a "hé Manu tu descends??? hé pourquoi faire?" .Mais ma culture générale est si pauvre que Roméo et Juliette si il n'y avait pas eu des films je n'aurais jamais su qui c'était

Bon la nuit est tombée et nous sommes assez fatigué ,mais la faim nous tenaille , on se renseigne sur un bon resto . Comme souvent en Italie , la cuisine est bonne ,le service aussi , par contre la note est toujours plein de surprise .Les prix des plats nous avaient paru plus que raisonnable ,mais c'était sans compter , les covertos en sus , 4€ par personne et une bouteille d'eau en trop .Nous ne sommes pas habitué a ce genre facturation ,donc j'ai pu récupérer ma bouteille ,mais pour les couverts je n'ai pas pensé a manger avec les doigts des le départ. Ca ne gâche pas notre journée , il fallait juste le savoir.

Maintenant il nous tarde de dormir et surtout ,le lendemain pour retrouver tout le monde ,parce que c'est surtout ca nos vacances , retrouver nos amis

 

 

Verona
Verona
Verona
Verona
Verona
Verona
Verona
Verona
Verona
Verona
Verona
Verona
Verona
Verona
Verona
Verona
Verona
Verona
Verona
Verona
Verona
Verona

Verona

Nous arrivons a Noale sous un soleil magnifique ,pendant le marché ,et Nicole et dominique attendent Hélène avec impatiente pour aller faire les boutiques Moi j'attend les explications de Jeff ,Alain et Pierre , qui n'ont pas trop d'éloge pour ce circuit ,qu'i semblerait on va faire une partie a pied

Bon les conversations sont assez réduites ,en1er comment c'est passé le voyage ,en 2eme on parle vélo ,et la on y est pour quelques heures ,puisque nous serons a la reconnaissance du circuit en début d'apres midi

Nous avons le temps de recuperer notre chambre magnifique a100m de chez pierre et Domi et 300m d'Alain et Nicole ,pour l'instant tout est idyllique

Nous voila a silvelle , garé a l'église ,on a retrouvé la famille Brachet ,Nicolas ,Zabou ,Jeanne ,Marie ,Hervé, Gabin.

Mais aussi un Jeannot Tortigue et un Jean Pierre Sèment bien pales . Ont ils été malade pendant leur voyage la veille ???? Non il semblerait que le problème viendrait du 3ème acolytes Emile Arbes ,qui en pris leur nutrition en main , et 2 repas au régime carotte œufs ,JP et Jeannot sont au bord de l'hypoglycémie.

.Nous retrouvons aussi Daniel Pink et son fils Maxime ,c'est un plaisir de les voir.

Allez on se change ,la photo pour immortalisé le moment et c'est parti pour la reconnaissance .Moment toujours très important de nos périples ,puisque nous allons prendre tout notre temps pour détailler chaque mètres du parcours ,nous allons nous amuser dans les parties techniques , les répéter a les connaitre par cœur .Enfin normalement on fait ca .Mais la il faut avouer que nous sommes assez dubitatif , on doit rouler a 10kms/h pour s'échauffer , mais la on se rend compte qu'on doit s'employer juste pour avancer .Seuls les bands de sable nous amuse , le reste est collant ,c est comme tu avais une charrette a tiré ,et déjà que je me coltine  85kgs , si en plus on me rajoute un charrette!!!!!. Alain ,Jeff et tous les autres me rassurent en me disant que vu la pluie attendu demain la charrette je vais pas la tirer mais la porter sur mes épaules .Donc moi en amateur que je suis je demande ou ,la réponse collégiale ne me laisse aucun doute "PARTOUT"

Moi qui n'est pas droit de courir , me voila embarqué dans un trail ,je ne peux me résoudre a y croire ,et j'ose espéré que les dieux de la Rome antique ,seront la pour empêcher ce mauvais temps.

Malgré ces prévisions alarmistes , on rigole beaucoup ,on prend du plaisir ,on s'amuse comme des enfants qui vivent leurs passions , Gabin n'est pas le seul qui a les yeux qui brillent sur son vélo.On s'entraine beaucoup dans le sable , ou sur le passage d'un petit coup de cul

Alain Aguiar vient d'arriver avec Denise , mister Lucky n'a pas eu encore de chance cette année en fissurant son pare brise pendant le voyage .Il se depeche  de se preparer pour tester lui aussi le terrain.

Si lui va reconnaitre le parcours , nous il est temps de se mettre au chaud et de commencer la récupération

On lave les vélos avec des malheureux tuyaux et on se dit que si c'est ca le système pour samedi ca va être galère , ce n'est pas a la hauteur d'un championnat d'Europe 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise

bon le vendredi va servir a faire du jus , car la météo ne permet rien d'autres, il pleut ,il pleut ,il pleut 

Un petit tour dans Noale pour faire un peu de tourisme , mais très vite on se retrouve tous dans la maison d'Alain ,Nicole et Jeff pour manger et ensuite on va chercher les dossards .

La nous retrouvons beaucoup de connaissance, nous commençons a connaitre du monde , même de l'étranger .Nous scrutons les listes de départ ,comme l'année dernière je suis en première ligne , et l'excitation commence .On est a peu tous très bien placé sur les lignes de départs ,Jeff étudie déjà l'adversité pour chacun d'entre nous . 

nous voila sur le bord du terrain pour voir les derniers arrivés sur la reconnaissance officielle .Le parcours est détrempé et on sent que tout le monde galère .Même les plus costauds sont scotchés ,j'avoue que le fil de la course prend une toute autre tournure. Chaque fois que j'imagine ma compétition ,je suis en train de courir .C'est sur que ca m'enlève toute pression car je dois être aussi vif et rapide qu'un escargot en course a pied.je fais le tour en détail avec Eric chevrin ou nous apprenons a nous connaitre

Ma seule crainte , ne pas me blesser comme l'année dernière et ne faire que 6mn , ou même comme Alain qui ne dit rien mais qui c'est encore déchiré le mollet et qui c'est déjà que c'est compromis pour lui 

Il est temps pour Jeff de partir a l'aéroport et de récupérer ,Tiffene , Christophe et sylvie .

Mais aussi le colonie de Madiran s'agrandit , avec Anne-michel ,Michel , Patrick et Cathy , je peux vous dire que tous réunis on représente une sacrée équipe

les gondoles à Venise

Bon vous dire qu'on a passer une super nuit serait beaucoup dire , mais j'ai quand même bien dormi

Réveil 5h45 , il faut prendre le temps de se préparer et d'aider les autres aussi.On a pris la décision d'être a 7h sur place pour avoir une place prêt du départ , et la on a réussi notre coup , les fourgons et la tente sont a 20m du sas d'appel .Tout le monde met la main a la patte , les premiers a courir , les anciens ,les éternels , je suis toujours plein d'admiration pour ces combattants extraordinaires.

Nicole aux photos

 

les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise

Mais quelle galère pour tous les coureurs , tout se fait a pied , 2,9kms , surement 2,5 a pied .

Quel courage il faut pour se trainer dans ce tas de boue , je peux vous dire que je ne vois aucun plaisir sur les visages que je croisent seulement de la souffrance .Et je me dis que bientôt ce sera a moi et je n'en mène pas large .Je vais rouler un peu avec DB panthère .

Ce qui est formidable quand même , c'est que pendant ce temps tous ceux qui ne courent pas , ou ils s'échauffent , ou ils courent laver les vélos de leurs collègues . D'ailleurs Hervé est en train d'enlever 10kgs de boue sur celui de Tortigue au jet hyper pas puissant fourni par l'organisation .Des italiens impatients commencent à insulter notre souriant Hervé ,qui dans l'action ressemble plus a gengis khan qu'a un bisounours , et quand l'italien commence a envoyer des "enculo" ,Hervé malencontreusement dirige le jet vers le visage de l'opportun , ce qui a pour effet de calmer ces ardeurs.

Mais Hervé ne se bat pas pour rien , Jeannot donne tout ce qu'il a pour aller chercher le podium ,il échouera a la 4eme place , on sent toute la déception en lui , mais les événements font qu'il ne peut plus trop s'entrainer. Emile finira à la 9eme place 

Dans les 75 ans et plus ,jean pierre a fini le premier tour sur les rotules , on a beau l'encourager on sent qu'il manque de lucidité et qu'il pourrait s'arrêter .Mais notre star que bernard fait briller tous les week end est un dur au mal , même si la vie n'est pas toujours facile , il y a des gens comme lui qui avance ,pas la peine a réfléchir a ce qu'on fait , ca nous ferait fuir , alors jean pierre il baisse la tête et il avance mètre par mètre en poussant le vélo , chaque passage de fossé devient la traversée d'un grand canyon .Et puis il y a ces dernières marches a montées , elles sont trop hautes , le vélo est trop lourd , mais après c'est la route et cette ligne d'arrivée ,qu'il franchit en médaillé de bronze .Il est heureux mais je crois que nous le sommes encore plus pour lui

 

les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise

Pour la course suivante , il y aura Zabou en féminine,Le champion en titre des 60/65ans Alain Guinle ,Alain Aguiar , Serge Chaubard ,en 55/59ans , pierre chenaud sous son beau maillot de l'équipe de France , Eric Chevrin 

Pierre(23eme) prend un super départ , mais accuse le coup au 2eme tour , Eric (30eme)qui avait réussi a revenir a une cinquantaine de mètres va connaitre lui aussi un coup de moins bien .On court tellement sur ce parcours que nos points de repères sont faussés.

Alain Guinle(18eme) se contente de finir sans se blesser plus mais c'est compliqué . Alain Aguiar(28eme) ,n a pas de vélo de rechange , donc le sien ne roule plus de puis un moment , il le porte ,il le pousse , meme le morceau de route se fait a pied , il faut l'aimer ce sport. 

Zabou(7eme) , résiste , mais le niveau des premières féminines demandent un entrainement plus important pour venir a leurs hauteurs .Victoire de la francaise Temporelli Karine .Natalie Van Assche finira 6eme

 

 

les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise
les gondoles à Venise

Et voici notre course , devant Hervé Ompraret et nicolas Brachet ont pris place. 1er et 2eme ligne .Julien Almansa en derniere ligne

Je viens aussi de prendre place , qu'elle drôle de sensation, je suis a l'heure , mes boyaux ont passé le contrôle ,je suis en premiere ligne .La pression monte , on a beau essayer rendre le moment anodin , c'est impossible , il faut le vivre a 100% ,avec son stress et la peur de ne pas etre a la hauteur .

Sur ma gauche Erik Dekker vient de s'installer , tous les gars a mes cotés semblent tous affutés , je deviens cycliste , j'ai pas mis un coup de pédale et je crois que tout le monde est plus fort juste en regardant leur mollet .Pas un ne parle Français , sauf Daniel Pink derriere moi .Comme chaque année , nous nous lançons un défi , lequel arrivera le premier de nous deux , qui sera le premier Français . Il faut se donner le cœur a l'ouvrage.

La premiere course , les 45/49ans , viennent de partir .

Je sais qui ne nous reste que quelques dizaines de secondes , mon cerveau tourne a fond , toujours ma crainte de ne pouvoir accrocher mes pédales .Il faut tenter de rester le plus lucide possible ,et mon battement de cœur qui m'assourdit , non ce n'est pas mon cœur mais la sono qui nous avertit que le départ est imminent .Puis c'est le coup de sifflet , mon pied s'accroche du premier coup , j'en suis tellement surpris que je vérifie au lieu d'appuyer sur les pédales pour rester devant.

Bon je me plains pas ,je prend bien le virage et je n'ai jamais été aussi bien placé . Nous arrivons sur la premiere épingle , impossible a passer sur le vélo trop de monde , donc nous sommes nombreux a descendre et a courir .Mais la ca joue des épaules , un adversaire dans mon dos essaye de passer en force ,il tape sur mon derailleur , je fais une rotation du bassin le vélo sur l'épaule , et le malheureux se retrouve valdinguer sur la barrière. Les jambes sont deja lourdes , et les planches si hautes. Daniel vient de me passer , il court bien , moi j'ai l'impression de trainer ma misère ,donc je remonte sur mon vélo , mais la boue est tellement collante que je vais moins vite que ceux qui courent .La premiere passerelle , une chute sur la gauche , Daniel est coincé ,Moi j'ai de la chance j'ai une ouverture sur la droite et je peux rester sur le vélo

La descente nous donne un peu d'élan pour rester sur le vélo , mais dès que cet élan a disparu on commence a courir le vélo à l'épaule . La course a pied ce n 'est pas ma tasse de thé , je gère , je me fais doubler par de nombreux coureurs , mais tous très vite sont dans le rouge ,et au bout d'une centaine de mètres , posent le vélo et temporisent .Je reviens sur eux .C'est pareil Pour Daniel , il ne peut pas porter le vélo longtemps sur l'épaule a cause d'une vielle blessure .Donc il tente a plusieurs fois de remonter sur le vélo , il perd du temps ,je reviens ,puis il se remet a courir et il s'éloigne .Il change une premiere fois de vélo le mien n'est pas trop sale et il est léger je le garde .

Par contre il faut passer ce putain de fossé ,quelle  merde , je dois faire 200kgs , je n'arrête jamais de m'enfoncer , mes tibias ont disparu. Je voudrais sauter d'un bord a l'autre , mais je ne suis pas équipé en chevilles et genoux assez solide pour prendre le risque.

J'entends le speaker annoncé le passage de Julien et de Nicolas , je me dis houaaa ils sont déjà sur la ligne d'arrivée et ils sont devant.

J'arrive au premier band de sable , il est tellement tassé que c'est le seul endroit ou on peut rouler. On repart le vélo sur l'épaule ,ma seule satisfaction c'est qu'a ce moment précis je n ai ni mal au dos et je n'ai pas de problème a mon pied .Au loin je vois Daniel arque bouté sur son vélo ,il ramasse toute la boue du parcours .

Je reprend du poil de la bête , car meme si je ne cours pas vite , je ne m'arrête jamais et devant moi j'ai 4 coureurs plantés , obligés de reprendre leurs souffles ,ils sont appuyés aux barrières , ou ils marchent , je n'ai aucun mal a les doubler

Le talus pour monter sur la digue , mais pourquoi mon cul est si lourd , je fais de la varappe , mais enfin on se retrouve sur la seule partie cyclable assez dure du circuit .Daniel déraille je reviens sur lui mais dans les escaliers il repart ,un vrai guerrier.

Le morceau de route est un délice , on prend pas son temps mais voudrais qu'il ne se termine pas. Puis c'est reparti pour un tour de plus , Daniel a repris 3 autres gars , ils sont a 50m devant moi , comme il n'y plus personne autour de moi je reste le plus longtemps sur le vélo .Le terrain s'étant modifié c'est un peu plus facile . Je me rend compte que Daniel galère avec son vélo , en le poussant il ramasse plus de boue que moi qui roule ou qui le porte a l'épaule .Je vois pierre chenaud qui me montre mon vélo de rechange , je lui dis au prochain passage je ne veux pas avoir a le porter longtemps ,il fait 3kg de plus 

Daniel s'embourbe de plus en plus , ce qui a pour effet de décupler ma motivation. Je ne vais pas plus vite ,mais lui et les gars qui l'entourent ralentissent .Le passage devant le changement de vélo , Pierre me passe le focus , bon le braquet n'est pas adapté au redémarrage dans la boue je suis a l'arret ,je fais craquer les vitesses et je relance la machine .

Daniel n'est plus qu'a 50m , j'arrive a passer sur le vélo jusqu'à la digue .Le pauvre Daniel a amassé tellement de boue que son vélo ne tourne plus , il a beau taper celui ci , elle ne tombe pas . Je reviens et nous nous encourageons , je passe le sable a pied alors qu'il doit encore pousser le vélo.

En me retournant j'ai vu un coureur tout de blanc vêtu arriver comme une balle , je comprend qu'il ne fait pas parti de notre niveau , mais que c'est le premier de 45/49 qui est en train de nous mettre un tour.

Je suis a l'escalier , je le monte en marchand , je n'ai aucune envie de me taper 2.5kms en plus en courant .Folcarelli massimo l'italien  me double et file vers la victoire , je suis épuisé et j'ai envie que ca s'arrête , je passe la ligne je suis 30eme , daniel est 33eme

Je n'attends pas je file au cimetière laver le vélo , on se retrouve avec Daniel et on refait notre course a pied

Pendant ce temps Julien Almansa finit 4eme , Nicolas Brachet prend une superbe 8eme place , et Hervé confirme son bon état de forme en finissant 17eme

video1

video2

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article