Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
les déjantés 65

les déjantés 65

les péripéties de droles de cyclistes au fil des saisons de compétitions

La petite histoire du National de Salouel

6h du matin , Loures barousse , nous nous partageons sur les 2 fourgons , tout le matériel est chargé dans les remorques .16 vélos ,10 paires de roues , 3 homes trainers , tente ,pied de réparation ,beaucoup mais alors beaucoup de fringues de vélo avec la météo annoncée .les déjantés65 se professionnalisent , nous commençons à pensez a tout pour éviter nos anciennes dérives , ou il y avait toujours un coureur pour oublier des affaires.

920 kms à faire , ces derniers jours il y a eu de la neige , du vent , des trombes d'eau sur toute la France , donc prudence et direction le chnorrrrd !!!! , direction Salouel le pays de Nono , notre déjantés65 natif de la bas.

Nous sommes agréablement surpris , rien sur la route , juste un peu de neige en arrivant sur Paris .Un tunnel tellement bas que nous avons baissé la tête pendant les 12kms de traversée , mais pas de bouchons sur cette fameuse nationale 118 fermée à chaque flocons bloquant de nombreux franciliens

Nous nous relayons pour conduire , aux déjantés 11 personnes, 11 coureurs , donc nous devons nous occuper de nous même et des autres.

Les 100 derniers kms pour arriver nous laisse présager un Week end plein de nouveautés .il y a de plus en plus de neige , il fait de plus en plus froid , c'est le chnooooooorrrrrrrd!!!

Nous sommes à destination , devant le parcours , il est immaculé , blanc , vierge , pas de trace , et on découvre cette fameuse montée du départ , et la tout le monde ce dit on va tout faire à pied.

Allez quelques courses au supermarché , un peu de pates et beaucoup de bières et de vins . Nous partons a 3kms découvrir notre maison

Bon au niveau taille et place il n'y a pas de soucis , par contre la propriétaire qui vit la avec ces 4 enfants semble dépassée par les évènements , a vrai dire le ménage n'est pas fait , mais je pense qu'il y a des mois qu'elle ne le fait plus .

De toute façon , on est la et on va faire avec , le partage des couchages se fait naturellement , ainsi que le départ de l'apéro . Et oui on est déjanté et on ne se refait pas , les 920kms c'est aussi et surtout pour ces moments la .Ce retrouver autour d'une table pour boire et manger en oubliant que dans 48h commencent les hostilités .

Les fous rires sont légions , la bonne humeur de rigueur , on apprend a s'apprécier différemment , l'amitié prend une toute autre dimension . Entre thomas 16 ans  et Andy ou moi il y a presque 40 ans de différence , mais la nous sommes 11 coureurs , tous pareils. Bon par contre nous nous sommes rendus compte que nous avions des capacités très différente les uns les autres , et la mécanique sur le vélo on va l'éviter a Lélène et Mockler qui sont largement plus fort pour nous faire manger .Thomas et JB sont meilleurs aussi pour regler la Télé et PlayStation  .Quoi qu'il arrive tout le monde trouve sa place .

Bon les déjantés ne font rien sans demi mesure , et l'apéro et le repas durent jusqu'à tres tard et a 2 h du matin , Hulk et Igor sautaient encore sur le lit des autres tentant de faire du lancer de nains.

alors au petit matin les lève-tôt comme moi ne furent pas surpris de trouver des hommes qui avaient fuient les zones de guerre de la veille pour se réfugier dans le salon avec leur matelas .C'est comme ca que Claude , le pin's et Andy je crois, s'étaient éloignés des ronflements .

Il a encore neigé cette nuit , mais ce matin il fait bon et il nous tarde de rouler dans la neige .Donc c est tous en vélo et Lélène en fourgon avec les roues de secours.

On est les premiers , pas une trace , on va ouvrir le bal , et cette reconnaissance devient un immense plaisir , un terrain de jeu pour adolescent , il y a 10/15 cm , le vélo part dans tous les sens , il nous faut plus de 15mn pour faire un tour tranquillement .Les chutes sont fréquentes , mais la neige fraiche amortie les chocs.  Mais même si nous nous amusons , c'est une reconnaissance , et nous tenons compte de chaque difficulté .Demain la pluie est annoncé , et du blanc nous allons passer au marron bien glissant. Beaucoup de parties de parcours seront pédestres quand il y aura du monde .Des petits rempaillons , de légers devers s'avèreront vite des pièges en puissance.  Lavis est unanime , le parcours est très dur et usant mais il plait à tout le monde. Nous aurions aimé une présentation aussi belle qu'a Lau Balagnas ou nos copains de l'UC Lavedan nous avait fait un travail extraordinaire .La nous nous contenterons d'une basique rubalise avec des poteaux bien fragiles

Nous rencontrons nos  proches Alain Aguiar , Pierre et Dominique Chenaud , Michelle et Bruno Cavelier ,Tony haurats , Jeanneau Sebastien , la famille Chaubard , les ariègeois , Lagrange ,Andrieu ,dandine , van assche  .Et bien sur toutes les hautes Pyrénées qui arrivent vers 14h , la famille Guinle ,Montagnol ,Jeff ,tiffaine ,Johan ,Marlee, louis ,jean pierre ,les duloung , j'en oublie surement.

Maintenant , c'est douche , restauration , achats pour dernieres réparations , et remise officielle pour les dossards et maillots apres bien sur une bonne bière devant une des écrans immenses retransmettant une course de vélo.

Dernier debriefing de ce vendredi , demain les courses commencent , et c'est Lélène qui si colle.

 

La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de SalouelLa petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de SalouelLa petite histoire du National de SalouelLa petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de SalouelLa petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel

Nous y sommes , chacun sait ce qu'il a faire , depart 7h15 , pour etre sur d'avoir une place potable , il a beaucoup plu et la neige se fait rare .Le vent et l'humidité nous glacent les os . Lélène a du mal a descendre du fourgon mais décide d'aller rouler un peu .Nono , Claude , Andy et moi meme installons  les homes trainers sous la tente .Gottlich , Daniel , Igor , le pin's ,Hulk  emmènent les velos de rechanges et karchers aux postes de dépannage , d'autres sont avec les roues et brosses pour aider Lélène.

Ces dames peu nombreuses verront la victoire de Marmoiton Nathalie , devant Michelle Cavelier qui finit divinement bien son extraordinaire saison ,il fallait au moins ca ,l'argent . Le bronze ira enfin a  Bernard emmanuelle.

Dommage pour le classement par équipe , si nous avions amené Zabou , ou corinne , ou Sarah nous aurions surement été sur le podium , surement le titre même en 40+.Lélène nous a fait encore une course magnifique , que de courage , plus les années passent et plus elle dépasse , car il en faut de la détermination pour se trimbaler ce vélo jusqu'au bout de la double montée. Je suis en admiration a chaque fois ,elle montre l'exemple depuis longtemps maintenant .Et j'aurais espéré qu'elle puisse monter sur le podium

En - de40 pas assez pour jouer le titre , mais Marlee fera une belle course pour faire honneur aux couleurs sang et or du 65 .

Teffène tombera rapidement et tordra sa patte de dérailleur , elle rejoindra le poste de dépannage pour récupérer le vélo de jeff , mais voila celui ci a des braquets énormes , trop dur pour faire toute la course comme ca , Tiffène est contraint à l'abandon

 

 

La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de SalouelLa petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de SalouelLa petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de SalouelLa petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel

Nous y voila , course des 50/59ans , 4 dejantes65 ,4 hauts pyrénéens , venu pour conquérir le titre par équipe , on veut y croire , meme si tous nos adversaires ont aussi des ambitions personnelles ou par équipe . Le terrain est liquide , pas une mauvaise chose pour les vélos , il ne devrait pas y avoir de casse.

3 Absents et Andy se retrouve en premiere ligne , Nono en 3eme ligne , Claude en 4 et moi en 5eme ligne

La concentration et la motivation sont la , je l'ai senti a l'échauffement ,  tous les 4  cote à cote , j'ai connu ca dans les vestiaires de rugby ,la tension est intense , l'envie que le départ soit donné rapidement .

J'ai réussi a remonter au cotés de Claude , le départ est donné , ca part très vite , j'ai du mal a clipser , devant ca frotte trop et 2 gars chutent juste devant nous .Claude évite et fait un gros effort pour remonter , a l'avant , moi je temporise , pas les moyens de faire toute la montée à block.

Andy est dans les 5 en place , Nono a réussi a remonter dans les 15 , par contre Claude se fait enfermé a la corde , par contre moi j'ai fait le choix de descendre du vélo vite et de contourner tout le monde en courant ,bon choix je suis derriere Claude.

Mais celui ci va embrayer pour me faire un tour énorme et revenir a la 20eme place 

Devant c'est le champion en titre qui attaque , Andy resiste mais perd du terrain sur les leaders 

Nono a fait l'effort il est 12eme , il se bat avec son cœur , il a tous ces souvenirs d'enfance ici , il y a la mémoire de son père parti un an plus tôt qui l'encourage , chaque coup de pédales a son importance.

Claude revenu a la 20eme place ,paye cette débauche d'énergie , et commence a coincer , surtout que maintenant il est avec des gars qui vont aussi vite que lui et qui se battent pour chaque mètre.

Pour moi ,je vais faire des choix contre nature ,mais qui vont etre payant .Toujours dans le gros du peloton , des 40 derniers , je fais le choix de descendre de vélos , et de courir imposant ma corpulence aux autres coureurs , pour une fois que mon poids sert a quelques choses a ce sport .Velo sur l'épaule , je fonce droit devant , je m'impose sur les trajectoires , obligeant les coureurs a l'équilibre précaire ,a de faire de même. Le circuit est large mais les passages valident sont rares , les glissades fréquentes , de nombreux coureurs sont à terre , il est vrai que je me trouve au milieu des gars de mon niveau et force de constater que nous moins fort mais aussi moins agile que les premiers .J'arrive quand meme a prendre le dessus sur le gros du groupe et je m'installe a la 32eme place. Je passerai Bruno ,malheureux dans un devers et empêtré dans la rubalise ,il perdra beaucoup de temps et de places

Devant Lagrange a chuté ,et Breguiere en a profiter pour attaquer et prendre le large .Deluche a percé et se voit double par Barbeau et Drolet .

Andy donne tout ce qu'il a dans le ventre mais devant c'est trop fort , Ferré vient de le passer , il est donc 7ème , il y a du gros niveau .Il est suivi par l'autre Deluche , Laurent , puis Millet ,et enfin le 3eme coureur de la haute vienne , Pierre Chenaud . 3coureurs dans les 10 , la marche est trop haute pour nous , surtout que Nono craque un peu dans le denier tour se fait passer par 3 coureurs pour devenir 15eme . Claude 20eme ,ne gagnera pas une place mais n'en perdra pas non plus. Quand a moi 2 petites chutes me feront rétrograder à la 35ème place mais surtout a 10mn du vainqueur Breguiere , la difference de niveau des 20 premiers avec le reste du peloton est énorme .

Mais comme l'année passée nos efforts vont payer pour une belle 2ème place par équipe .3eme fois sur le podium ,nous prenons et nous apprécions notre performance , une médaille d'argent 100% déjantés65, je l'avais rêvé , elle est la . Surtout ne pas prendre ces instants à la légère , ne pas les minimiser la performance,le bonheur est éphémère ,il peut passer sans même sans rendre compte , une médaille d'argent par équipe c'est peu mais elle n'aurait pu ne pas etre la , le 3eme l'Oise est a seulement 7 points et le 4eme la gironde a 12 points.  On aurait tous voulu faire mieux , mais quand vous avez tout donner ,pas de regret ,juste la certitude d'avoir fait ce qu'il faut et le reve de vouloir etre plus fort pour les copains .

Maintenant il faut que nous dépêchons de nous changer , pour supporter Alain ,louis et jean pierre.

Malheureusement nous savons depuis l'aube qu'Alain a été malade toute la nuit au point d'en faire un malaise .Le favori du national 60ans et+ est maintenant blanc comme la neige de la veille , vider de toutes ces forces .Il s'est fait un devoir de prendre le depart , est-ce bien prudent , mais quand la passion et le devoir vous habite , vous vous devez de tenter le coup , et puis on habite à coté de lourde , on croit aux miracles.

malheureusement la sanction va venir très vite , si dans la montée Alain cherche a gérer l'effort en restant 5eme , il laisse quelques dizaines de mètres aux 3 premiers qu'i s'échappent . Ce n'est pas son habitude, il double donc 2 gars devant lui , mais de suite apres il chute lourdement dans un endroit facile , il n'est pas lucide , notre superman a trouvé sa kryptonite , et doit se rendre a l'évidence terminer cette course serait dangereux pour sa santé . Alain doit abandonner , la mort dans l'âme .

Pendant ce temps Louis et jean pierre font de leur mieux dans des conditions difficiles , pareil pour serge chaubard et Alain aguiar .

La victoire reviendra a Lamette denis  devant Gleize jean loup et Foulon André

 

 

La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel

nos jeunes que nous avons laissé au chaud ce matin viennent d arriver , ils courent dans une heure.

La famille bruyere aussi vient d'arriver , on va tous profiter pour se restaurer un peu avant de s'occuper des jeunes.

bon pour les 4 vieux ,claude , andy ,nono et moi c'est saucisse ,frites ,double ration de mayonnaise et de biere , ca fait des semaines qu'on se retient de bouffer pour un poids qui ne descend jamais , donc la saison est fini ,on se partagerai bien une vache entière ,comme si on avait jeuner pendant 2 mois

 

 

La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de SalouelLa petite histoire du National de Salouel

Nos 3 loustics sont prêts , Jonathan JB et Thomas

il faut mettre la puce et rejoindre sa place sur la grille de départ .Tout le monde est concentré et bien positionné

 

La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel

Le départ est donné .JB se loupe , lui en premiere ligne et si rapide au démarrage , loupe sa pédale et se retrouve avalé par le peloton .Thomas se met a block dans la montée , et s'asphyxie , mais dans le gros du traffic dans le dernier virage ,il tarde trop a descendre de vélo .Jonathan a fait le choix de ne pas faire son  effort  d'entrée et passe dernier.

Mais peut etre que c'est lui qui avait raison , petit a petit Jonathan va remonter des places une dizaine de place quand nos 2 déjantés65 vont les descendre. Pas du tout dans le coup , Thomas sans sensations ,avec des difficultés pour montée la cote a pied , lui si agile sur ce terrain a commis beaucoup de fautes ,il y a des jours avec et la c'est un jour sans .

Mais si thomas est dans la souffrance que dire de notre pauvre JB qui va vivre 40mn terrible .Il faut lui reconnaitre qu'il y a 1 semaine il est resté cloué au lit par une grippe pendant 8 jours .Sa seule sortie c'est samedi dernier ,avec beaucoup de difficulté pour finir avec ses vieux coéquipiers. On avait espéré qu'il ai récupéré , mais dès le premier tour les jambes sont absentes , et pire comme il n'est pas lucide , JB va entamer un suite de chutes impressionnantes .Je ne crois pas qu'il y ai une partie du parcours ou JB n'a pas gouté la boue .Je ne sais pas comment il a pu aller jusqu'au bout de cet enfer , on peut lui reconnaitre cette détermination. Beaucoup aurait abandonné

Jonathan fera une course exemplaire et prendra la 29eme place .

Thomas finira plus fort qu'il n'avait commencé et arrivera 50" apres Jonathan pour la 30eme place

Quand a JB on a cru qu'il ne monterai jamais la cote finale , tellement il était a l'agonie , il sera 36eme 

La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel

Derniere course de la journée , les 20/29ans , un seul représentant pour les bigourdans , c'est jéremy Montagnol qui s'y colle

Dans le premier tour , jeremy se maintient mais très vite perd des places .Il faut dire que devant c'est impressionnant  , Gelaber a attaqué , suivi de Hoez ,Pontreau ,et  Ramponneau 

Tony haurats fait une magnifique course et se situe dans les 10

Ramponneau sur ces terres tentera de rentrer sur le veloce girondin , mais en vain ,Gelaber Benjamin devient champion national devant Ramponneau Marc et pour la medaille de bronze Pontreau Samuel

Tony finira a la 7eme place et Jeremy fera une bonne fin de course pour prendre la 11eme place

 

La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel

bon tous le monde est parti se reposer ,il y a course demain , pour ceux qui reste c'est la remise des prix .

Le protocole ,avec musique et tout .De magnifiques coupes et médailles , tout le gratin de la ville ,du département et de l'ufolep pour récompenser des coureurs méritants. Les conditions etaient difficile et tout le monde mériterait quelques secondes de gloire , mais voile c'est le sport on récompense les 3 premiers par ce qu'ils vont plus vite .Mais souvent le dernier aura fait 9 ou 10 mn de course en plus ,il arrivera déglingué par toutes les chutes qu'il a subit , lui aussi mérite tous ces applaudissements et je sais de quoi je parle , j'ai souvent trainer dans les dernieres places et ca m'arrivera encore

Les podiums individuels défilent , Michelle prend du plaisir ,vice championne nationale ,c'est pas mal du tout , ca sonne bien aux oreilles

J'aimerai aussi etre sur un podium , dans les 3 meilleurs Français , mais ca n'arrivera que dans mes rêves , car la réalité en Cyclo-cross ,c'est qu'il n'y a pas de surprise , ceux sont les plus fort qui gagnent et qui sont devant .En 50/59 sur les 32premiers  , 31 sont en 1er et 2eme categorie , les 30 suivant sont tous en 3eme et 4em categorie , chacun et a sa place

Alors quand tout seul on est pas assez fort , il n'y a que l'équipe , et nous aujourd'hui elle a été 100% déjantés65 , nous avions des ambitions , mais la haute vienne avec notre ami Pierre Chenaud était largement plus forte. Mais malgré ce petit sentiment d'insatisfaction légitime , on est tous les 4 très fiers de remonter sur le podium pour la 3eme année consécutive. Et puis les années passent pour nous tous , les blessures sont plus fréquentes , on est aussi plus souvent malades , on aura pas toujours la chance de monter sur le podium , peu etre meme que ca n'arrivera plus , alors on va pas bouder notre plaisir , on va sortir notre plus grand sourire on va bomber le torse et apprecier chaque secondes qui arrivent

La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel

mais tout ca est décuplé quand on le vit avec ses potes , et encore plus quand on le fete avec eux .

Donc encore de la biere et du vin et surtout un dose infini d'amitié pour terminer cette journée magique.

par contre il y a des années j'aurais été chaud pour sortir , la il me tardait d'aller me coucher , j'était cuit cuit cuit

 

La petite histoire du National de SalouelLa petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de Salouel
La petite histoire du National de SalouelLa petite histoire du National de Salouel

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article