Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
les déjantés 65

les déjantés 65

les péripéties de droles de cyclistes au fil des saisons de compétitions

les déjantés en course

Nous étions 5 en course ce weekend . Bien sur en mode dispersé et avec des fortunes diverses.

Le premier ,c'est Igor Marcushovd , bien isolé à Bordères ,sous des températures caniculaires .

Il a fait le boulot , mais difficile de résister aux attaques des tarbais , des coureurs de Clarac ou du jab , il a ramené le peloton tant qu'il a pu mais la chaleur a eu raison de lui et il fait le dernier tour en roue libre .Le reste de la journée servira a se réhydrater et se reposer.

Le Lendemain Mockler est de retour aux affaires ,après des vacances ou le mot sport fut banni .

Début de course à l'avant du peloton avant de subir les accélérations des autres coureurs qui ne semblent pas aussi atteint de la chaleur . A vrai dire la chaleur est la même pour tous ,seulement les autres sont plus en forme que nous.

Bon nous quittons le 65 pour faire un pas de geant de 350 bornes dans le 66 .

Direction Montner ,chez les catalans pour notre traditionnel gentlemen.

Habituellement ,Grosvendish court avec son frangin Manolo , mais l'état de forme de chacun nous oblige a modifier l'équipe afin de les équilibrer .

Dans la premiere on y mettra Fabien Kançavapa et Grovendish , 73 années a tous les 2 mais 163 kilos quand même. Donc pour la catégorie d'age c'est rapé , si ils font une catégorie de poids on peut  briller .

Par contre Manolo va courir avec son partenaire du triathlon catalan Gregory Vershuere.

Ce Triathlete vient de se faire le Norseman en norvege et a finit dans les 150 premiers a Hawai .

Son talent n'ayant d'égal que sa gentillesse et sa modestie , un des meilleurs triathletes amateurs francais a accepter de se trainer un frangin en grande forme.

Ils vont commencer par l'échauffement  , le contre la montre individuel ,20kms de bosse .

le vainqueur , un élite espagnol dany reyes avale le parcours en 29'21"

juste derriere greg en  29'42"

Manolo sait déja que suivre gre ne sera pas une partie de plaisir , car même si il fait le fait en dedans ses 33'19" ,il va falloir qu'il se rentre dans le lard pour suivre

 

 

dany reyes

dany reyes

Manolo en mode "je le fait à fond ou pas"

Manolo en mode "je le fait à fond ou pas"

Greg lui est en mode je vais enrhumer Manolo
Greg lui est en mode je vais enrhumer Manolo

Greg lui est en mode je vais enrhumer Manolo

Pendant ce temps l'équipe Déjantés 65 se préparent .Grosvendish tente de digerer le resto de la veille .Quand a Fabien Kançavapa , répare un vélo crevé depuis plus d'une semaine ,et quand vous avez la tête dans cul parce ce que vous avez pris une cuite la veille ,c'est plus compliqué.

Mais l'avantage de ces 2 garçons , c'est qu'ils ont toujours le sourire , ils ne se plaignent jamais  ,et ils donneront le meilleur d'eux même.

 

les déjantés en pose ,fabien Kançavapa et Grosvendish

les déjantés en pose ,fabien Kançavapa et Grosvendish

pendant de temps Manolo et Greg se préparent , il y a de la tension ​, ils veulent gagner , en fin greg , car Manolo son seul objectif est de rester dans les roues.

Départ canon  ,soutenu par Barande jean le président du triathlon catalan.

Greg refera un numéro exceptionel , Manolo tentera par 2 fois de prendre un relais mais force de constater que ça va trop vite.

Dans le final montant , Manolo est a la rupture , la tête dans le guidon pour accrocher les roues de ce phenomene , une belle 2eme place en 30'16" derriere encore une fois le tandem des jeunes espagnols qui terminent en 29'26"

 

les déjantés en course
les déjantés en course
les déjantés en course

Les déjantés sont en place , ils s'élancent  , Grosvendish prend la tête ,1kms de descente il peut assumer.Seulement l'arrivée sur le virage à 60 km/h ,ça passe limite pour David , Fabien est obligé de freiner , il faudrait pas que l'aventure s'arrête au bout d'un km comme le présager Manolo.

Le tandem se reforme et c'est reparti ,dans le premiere partie grosvendish assume le plus gros du travail pendant 8 bornes , mais dans le faux plat montant il coince et c'est Kançavapa qui fait l'effort faisant exploser david .

Autant vous dire qu'on ne se parle pas , je ne sais pas pourquoi , on doit être a plus de 5000 mêtres , car on manque cruellement d'air .

Les jambes durcissent , on perd de la fluidité , c'est maintenant Fabien qui fait le plus gros du boulot ,sans entrainement  ,sa jeunesse et sa fougue ,il finit même par lacher grosvendish dans le montée finale .Celui ci rentrera dans un sprint final

temps très moyen de 34'12"  ,mais ils étaient à fond , difficile de faire mieux , c'était notre niveau à ce moment la .13eme sur 21

les déjantés en course
les déjantés en course

donc un podium pour Greg et Manolo  , 

les déjantés en course

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article